Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La Banque centrale européenne prépare les esprits à de nouvelles hausses des taux





Le 26 Décembre 2022, par La rédaction

Christine Lagarde, la présidente de la Banque centrale européenne, est volontariste : l'institution réussira à contrôler l'inflation, a-t-elle assuré dans ses vœux adressés aux Européens. Et cela passera par de nouvelles hausses des taux directeurs.


Des taux qui ne cessent d'augmenter

Depuis cet été, après avoir beaucoup tergiversé, la Banque centrale européenne (BCE) a pris la mesure du danger que constitue l'inflation dans la zone euro. L'institution a mené plusieurs hausses de ses taux d'intérêt, un total de 2,5 points de pourcentage, du jamais-vu. En décembre, elle procédait ainsi à un relèvement supplémentaire de 0,5 point. Une manœuvre destinée à juguler l'inflation, qui tourne autour de 10%, loin, très loin de la cible de 2% visée par la BCE.

Dans ses vœux adressés aux Européens, Christine Lagarde a très clairement laissé entendre que ces hausses n'allaient pas cesser. « Nous augmentons les taux d'intérêt et nous les augmenterons encore, à un rythme soutenu, jusqu'à ce qu'ils soient à un niveau qui assure un retour rapide de l'inflation à notre cible à moyen terme de 2% », a martelé la présidente de la BCE dans un message en vidéo. En ajoutant : « Et nous réussirons ».

Des hausses de taux qui pèsent sur l'économie

Quitte à enrayer la bonne marche du crédit : la hausse des taux directeurs signifie en effet un relèvement des taux d'intérêt pour le crédit, limitant de fait la capacité des ménages à acheter un bien immobilier notamment, ou encore les entreprises pour investir. Pour Chistine Lagarde, l'inflation « nuit à tout le monde, en particulier aux pauvres » qui voient leur pouvoir d'achat fondre comme neige au soleil.

Le vice-président de la BCE, Luis de Guindos, a détaillé au Monde la manière dont la Banque centrale comptait procéder dans les prochains mois : des hausses de taux d'intérêt de 50 points de base pourraient ainsi devenir « la nouvelle norme » pour un certain temps, a-t-il annoncé. De quoi réduire l'inflation ? C'est évidemment le vœu de tous, mais dans l'intervalle ces relèvements vont réduire la capacité d'emprunt et risquent de peser sur l'activité économique.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook