Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La Banque de France verse des dividendes records aux caisses publiques





Le 13 Mars 2019, par

La Banque de France a connu une très bonne année 2018. Et l’institution va en faire profiter les caisses publiques : elle va verser une somme record à l’État.


Nul doute que du côté de Bercy, on appréciera l’excellente santé de la Banque de France, qui va verser aux caisses publiques une contribution de 5,6 milliards d’euros. Un record en la matière, « le chiffre le plus élevé de l’histoire de France », selon le gouverneur François Villeroy de Galhau ! Cette somme se décompose comme suit : 3,22 milliards d’euros de dividendes, 2,4 milliards en impôt sur les sociétés. Ce montant correspond en fait à 80% du résultat de la Banque de France durant son exercice 2018 ; celui-ci a atteint 7 milliards d’euros, en hausse de 16% par rapport à l’année précédente.

La Banque de France avait, en la matière, fait mieux en 2012 avec un bénéfice de 8,1 milliards d’euros. Mais la contribution au budget de l’État avait été moindre que l’an dernier. L’institution a également indiqué un recul de 11% de ses dépenses sur les trois dernières années, ainsi qu’une baisse de 16% de ses effectifs, qui compte un peu plus de 10 000 employés. Le bénéfice de l’institution est trois fois supérieure à celui de son homologue allemand, la Bundesbank.

L’activité de la Banque de France a bénéficié l’an dernier des gains dégagés par la politique monétaire de la Banque centrale européenne (les rachats de dettes), qui s’est terminée en décembre. Grâce à la hausse des encours du bilan, la Banque de France a enregistré un produit net de 9,2 milliards d’euros (en progression de 13%). Par ailleurs, l’institution a dans ses coffres 2 436 tonnes d’or, le quatrième plus important volume au monde.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook