Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La CRDS pourrait être prolongée jusqu’en 2042





Le 1 Juillet 2020, par Paolo Garoscio

La crise du coronavirus Covid-19 a laissé un trou dans les finances publiques jamais vu en temps de paix : le gouvernement a déployé des mesures variées pour près de 150 milliards d’euros qui viendront s’ajouter à la dette de la France. Et cette dernière va exploser : elle devrait atteindre, fin 2020, 120% du PIB. Mais, selon le journal Les Échos, Bercy aurait un plan pour tout rembourser.


Rallonger la durée de vie de la CRDS pour ne pas augmenter les impôts

Si le gouvernement a mobilisé 150 milliards d’aides et dépenses variées dans le cadre de la crise sanitaire du coronavirus, il a également annoncé qu’aucune augmentation d’impôts ne sera prévue pour rembourser la dette cumulée. Malgré cela, les 150 milliards devront bien être remboursés.

La Contribution au remboursement de la dette de la sociale (CRDS) semble de plus en plus être le levier mobilisé pour ce remboursement. Elle a plusieurs avantages : elle est payée par tous les Français, puisqu’elle est appliquée sur tous les revenus (salaires, pensions, investissement…), n’est pas trop élevée (0,5%) et, surtout, elle existe déjà.

La CRDS a déjà été prolongée

Cette taxe devait arriver en fin de vie en 2024, mais, en mai 2020, le gouvernement a annoncé la prolonger de 9 ans, jusqu’en 2033. Une première annonce faite avant que l’ensemble des mesures ne soient décidées et que l’impact de la crise sanitaire, qui sera suivie d’une crise économique majeure, ne soit réellement quantifié.

C’est chose faite : la France devrait connaître une récession inédite de plus de 11% en 2020. Selon Les Échos, du coup, le gouvernement réfléchit à rallonger encore un peu plus la durée de vie de la CRDS… jusqu’en 2042, soit 18 ans de plus qu’annoncé.

Il faut dire qu’avec une assiette large, la CRDS rapporte plus de 7,5 milliards d’euros par an à l’État. La maintenir de 2020 à 2042, soit 22 ans, permettrait de collecter plus de 160 milliards d’euros. Une somme suffisante pour payer la dette liée au Covid-19.
 




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Couvre-feu : « leur » monde à l’envers

L’intégration des étrangers de France : du mythe à la réalité.

La fin du franc CFA : un livre qui bouscule les idées reçues.

C’est pire qu’un crime, c’est une faute

J’ai deux amours…

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"

Quand Wall Street revêt les ailes d’Icare













Rss
Twitter
Facebook