Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La Caisse des dépôts, prochain actionnaire majoritaire de La Poste ?





Le 30 Août 2018, par Paul Malo

Comment assurer la survie de La Poste à l’heure du Web ? Le gouvernement devrait annoncer la création d’un grand groupe financier public autour de La Poste.


La nécessaire métamorphose de La Poste

De moins en moins de lettres postées, remplacées par les e-mails, un prix du timbre constamment en hausse… Quel avenir pour La Poste ? Certes, elle œuvre à réinventer ses métiers, en investissant dans des idées innovantes qu’elle soutient et présente notamment sur les plus grands salon high tech, tel le CES de Las Vegas ou Vivatech. Mais cela ne peut suffire. Une réflexion est ainsi menée pour que La Poste suive l’exemple de sa consœur belge, et décide d’abandonner la distribution quotidienne du courrier, et d’opter pour des tournées plus espacées. Mais une autre piste est étudiée par le gouvernement :  constituer "un grand pôle financier public" en rapprochant CNP Assurances et La Banque Postale.

Un capital 100% public, mais l'Etat minoritaire

Concrètement,  la Caisse des dépôts, actuellement actionnaire de La Poste à hauteur de 26% depuis 2011, deviendrait majoritaire au capital du groupe. En même temps, elle apporterait à La Poste sa participation d'environ 40% au sein de CNP Assurances. L’Etat resterait ainsi présent de façon minoritaire au capital de La Poste. Peut-on parler de privatisation ? A priori non, les actionnaires de La Poste étant, à 100%, l'État et la Caisse des dépôts. Toutefois, un tel mariage supposera l’adoption à l’Assemblée d’’un amendement dans le cadre de la future loi PACTE, afin de déverrouiller le capital du groupe La Poste. Il faudra également, pour valider cet accord, attendre la fin 2019, date d'expiration du pacte d'actionnaires de CNP Assurances, liant l'Etat, La Banque Postale, la Caisse des dépôts et BPCE.

 



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising









Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »









Rss
Twitter
Facebook