Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La Chine injecte beaucoup d’argent pour soutenir sa monnaie





Le 7 Février 2016, par

La Chine tente de préserver le niveau de sa monnaie nationale, le yuan, et est prête à mettre le paquet pour soutenir la devise. Quitte à voir fondre les réserves monétaires du pays.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Le yuan est en difficulté depuis le ralentissement de l’économie chinoise. Le pays s’est donné comme objectif d’atteindre une croissance située entre 6,5% et 7% pour l’année 2016, mais pour cela il faudra dépenser sans compter pour éviter une baisse trop forte de l’activité.

Cela passe par un contrôle accru sur le yuan, dont l’étoile pâlit en même temps que l’économie chinoise n’en finit pas d’atterrir. Et pour soutenir sa devise, le pays n’hésite pas à injecter des dizaines de milliards de dollars sur les marchés. Pour le seul mois de janvier, la Banque centrale chinoise a ainsi puisé 99,5 milliards de dollars dans ses réserves.

Qu’on se rassure, il reste à l’institution de quoi tenir un long siège, ses réserves se montant désormais à… 3 200 milliards de dollars. Mais cette injection d’une centaine de milliards en suit une autre effectuée en décembre, de 108 milliards — et qui constituait un record en la matière. De fait, la Chine a encore suffisamment de réserves pour soutenir sa monnaie. Mais la situation ne pourra pas durer éternellement.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : chine

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook