Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La Chine part en guerre contre les voitures à essence





Le 11 Septembre 2017, par

La Chine, en proie à d’immenses problèmes de pollution, va mettre en place un calendrier interdisant les véhicules à carburants fossiles, pour favoriser les voitures à énergies propres. Un chantier dans lequel les constructeurs automobiles devront faire leur part.


Le gouvernement chinois a l’ambition d’interdire purement et simplement la production et la vente de véhicules à essence sur son territoire. Un objectif à long terme, qui passe par des investissements massifs dans le développement des énergies propres. Le ministère chinois de l’Industrie et des Technologies de l’information a commencé à travailler sur le sujet et va mettre en place un calendrier. Les autorités ne donnent pas de date encore, ce qui n’est pas le cas de la France et du Royaume-Uni qui veulent cesser la vente de voitures diesel ou à essence d’ici 2040.

La situation est toutefois différente en Chine, où il s’est vendu 28 millions de véhicules l’an dernier, dont... 1,7% seulement de voitures « propres ». Mais dans un marché qui progresse de 14%, ce secteur des véhicules à énergie durable est en plein boom avec une croissance de 53%. Cela représente une goutte d’eau (507 000 unités en 2016), mais le gouvernement chinois entend bien le transformer, à terme, en véritable torrent. Les consommateurs ont profité de facilités pour l’immatriculation de leurs voitures propres, ainsi que des primes incitatives.

Les autorités, qui vont baisser ces incitations, vont mettre la pression sur les constructeurs. Un règlement est en cours d’élaboration : d’ici 2018, les constructeurs devront accumuler 8% de crédits « verts » sur leurs ventes, selon un système qui attribue des points pour chaque véhicule vendu. Les voitures « propres » gagneront plus de crédits. Et ce projet concerne également les constructeurs étrangers vendant leurs produits en Chine.  


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : Chine

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Clarifier sa stratégie pour réussir sa transformation digitale

Transformer l’organisation : la « stratégie des 100 projets »

Réussir la transformation de l’entreprise au point de contact client

Julien Aubert, député du Vaucluse : « L’absence de gaullisme fait le lit des extrêmes »

L’ISO 37001 comme outil stratégique anti-corruption et avantage concurrentiel

Vincent Stellian : "L'indépendance de Quiétalis et son réseau national, nos meilleurs atouts"
















Rss
Twitter
Facebook