Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La Commission européenne plus optimiste que jamais





Le 7 Février 2018, par

Malgré le coup de semonce des places financières ces derniers jours, la Commission européenne fait preuve de toujours plus d'optimisme pour la situation économique dans l'Union et pour la zone euro.


La Commission européenne a ainsi revu à la hausse ses prévisions de croissance pour cette année et l'année prochaine. La progression du PIB devrait donc s'établir à 2,3% dans l'ensemble de l'Union européenne cette année (0,2 point de plus que lors des prévisions de Bruxelles de l'automne dernier), et à 2% pour 2019 (là aussi un chiffre en hausse de 0,1 point). Dans la zone euro, même histoire avec une estimation de croissance de 2,4% pour 2018, soit 0,2 point de mieux par rapport aux précédentes prévisions.

Pour l'exécutif européen, la dynamique conjoncturelle est meilleure, le marché du travail s'embellit et la confiance dans l'économie est « particulièrement élevée ». Le redressement est « plus marqué que prévu » à l'international, ce qui profite évidemment à l'Europe. Dans l'immédiat, « la demande soutenue, le taux élevé d'utilisation des capacités et les conditions de financement propices devraient favoriser l'investissement ». Pierre Moscovici, le commissaire européen aux Affaires économiques et financières, se réjouit de la situation : « La zone euro a retrouvé des taux de croissance qu'elle n'avait plus connus depuis la crise financière ».

Les deux moteurs économiques de l'Europe, à savoir l'Allemagne et la France, sont bien orientés. Outre Rhin, la croissance devrait s'établir à 2,3% pour 2018 et 2,1% pour 2019 (+0,2 point). Pour la France, les prévisions de croissance de la Commission européenne sont de 2% pour cette année (+0,3 point) et 1,8% pour 2019 (+0,2 point) Prudentes, les autorités se contentent elles d'évoquer une progression du PIB de 1,7% pour les deux années. De quoi mener des réformes structurelles pour résorber la dette.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : croissance

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook