Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La Commission européenne veut imposer les virements instantanés





Le 27 Décembre 2022, par François Lapierre

Alors que c'est l'exception aujourd'hui, les virements instantanés doivent devenir la norme, selon la Commission européenne. Et pour y parvenir, rien de plus simple : Bruxelles exige la gratuité de cette opération.


Les atouts des virements instantanés

Les virements instantanés, disponibles en France depuis 2018, permettent de réaliser un virement en moins de 10 secondes, pour peu que la somme ne dépasse pas les 15.000 euros. Et ce peu importe le jour de la semaine et l'heure, y compris la nuit. Un sacré progrès par rapport au virement classique qui peut nécessiter une journée de traitement, et parfois bien plus (par exemple durant un week-end). Mais malgré son côté très pratique, le virement instantané ne s'est toujours pas imposé.

En France, il ne représente que 5,6% du total des virements, contre 11% dans l'ensemble de l'Europe. Qu'est-ce qui coince ? C'est simple : les banques font payer les virements instantanés, contrairement à la grande majorité des virements classiques. La Commission européenne veut mettre fin à cette vache à lait pour les banques, et a publié pour cela une directive au mois d'octobre.

Les banques devront proposer la gratuité

Le principe serait tout simplement d'imposer la gratuité du virement instantané. C'est déjà le cas dans quelques établissements bancaires en France, comme à la Banque Postale, Boursorama et le Crédit Mutuel. Mais la pratique reste encore payante dans un grand nombre de banques et c'est ce que cette directive veut changer. Reste à savoir quand les banques vont être astreintes à la gratuité du virement instantané…

Bruxelles a de très bonnes raisons pour pousser les virements instantanés. D'une part part, c'est bon pour le pouvoir d'achat des consommateurs puisque la somme est immédiatement disponible, ainsi que pour la trésorerie des entreprises pour la même raison. Et d'autre part, l'exécutif européen a relevé une fraude plus faible qu'avec le chèque ou la carte bancaire. Des arguments qui devraient achever les banques de faire l'effort nécessaire.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "L’environnement est un sujet humanitaire quand on parle d’accès à l’eau" (2/2)

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence" (1/2)

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"













Rss
Twitter
Facebook