Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La Corée du Nord finance son programme d’armement nucléaire avec des cyberattaques





Le 10 Août 2019, par

Pour financer son programme d’armement, la Corée du Nord exploite des cyberattaques visant des institutions financières, ainsi que des crypto monnaies. Le pays isolé du monde aurait ainsi accumulé 2 milliards de dollars.


Comment un pays complètement coupé du reste du monde peut-il financer un programme d’armement nucléaire ? Selon l’ONU, la Corée du Nord a multiplié les attaques en ligne contre des banques et utilisé des plateformes d’échange de cryptomonnaie afin de blanchir l’argent illégalement accumulé. Les services de renseignement du pays sont à l’origine de ces opérations visant à financer le programme d’armement de destruction massive « pour un montant total estimé à 2 milliard de dollars », selon le rapport des Nations unies. Depuis 2006, l’ONU a mis en place des sanctions pour empêcher le pays d’exporter du charbon, du fer ou encore du plomb ; la Corée du Nord ne peut pas non importer de grandes quantités de pétrole et de produits pétroliers raffinés. Des sanctions dont l’objectif est de réduire le financement de son programme nucléaire militaire. Mais le pays a visiblement des ressources et grâce à ces cyberattaques, il est toujours en mesure de trouver les fonds nécessaires à son armement. Les experts de l’ONU estiment que la Corée du Nord ne cesse d’enfreindre les sanctions : le pays a continué de « violer les sanctions par des transbordements illicites de marchandises et par l'achat de biens liés aux AMD [armes de destruction massive] et de produits de luxe », écrivent-ils. Donald Trump a ouvert des discussions avec le dictateur coréen, Kim Jong-un.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook