Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La Cour des comptes épingle la SNCF pour le réseau francilien





Le 10 Février 2016, par

La SNCF est dans le collimateur de la Cour des comptes. L’institution financière pointe du doigt en particulier le réseau ferroviaire francilien, qui souffre d’« insuffisances préoccupantes ».


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
En cause : des retards trop fréquents, une infrastructure qualifiée de « vétuste », ou l’absence de certitudes sur les perspectives d’améliorations du réseau. Bref, le tableau est sombre même si la Cour concède d’« incontestables » efforts depuis 2010. Mais cela n’est pas suffisant pour une région qui concentre 40% du trafic voyageur quotidien de la SNCF.

La Cour déplore que l’État, la SNCF et Réseau ferré de France, désormais intégré dans le groupe SNCF, aient privilégié pendant plus de trente ans le développement du TGV. Laissant à l’abandon les « trains du quotidien » et le réseau francilien. Les caténaires sur la ligne C du RER sont vieux de plus de 90 ans, ce qui provoque une baisse de la vitesse des trains.

Ce n’est qu’à partir de 2025 que des améliorations seront visibles, écrit aussi la Cour, et encore : le réseau se retrouvera au niveau que l’on connait aujourd’hui. La dégradation de la qualité des transports va donc se poursuivre d’ici là, malgré les investissements promis. La Cour recommande aussi de faire payer les voyageurs plus cher pour financer les infrastructures.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : sncf

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook