Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La Cour des comptes tape sur les doigts de l’État





Le 28 Mai 2015, par

Une fois de plus, la Cour des comptes tape sur les doigts du gouvernement concernant le niveau de la dette et la hausse des déficits alors que l’exécutif s’était engagé à poursuivre le mouvement à la baisse.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Didier Migaud, le premier président de l’institution, regrette que le déficit ait été creusé de plus de 10 milliards d’euros l’an dernier, alors que depuis 2010 le mouvement était orienté à la baisse. Les recettes sont elles en baisse de 9 milliards, qu’il a bien fallu trouver ailleurs. Heureusement, les dépenses ont été stabilisées.

Malgré tout, la charge de la dette a baissé, de 1,7 milliard, ce qui est toujours bon à prendre… même si le gouvernement assure qu’elle a baissé de 3,3 milliards ! En tout, le déficit s’est établi l’an dernier à 85,6 milliards d’euros, soit 11 milliards de plus qu’en 2013. C’est trois mois de dépenses dans le budget général de la France, calcule la Cour. C’est, entre autres, la croissance faible et l’inflation qui ont pesé.

La dette de l’État s’établit à 1 528 milliards d’euros, et elle s’est creusée de 71 milliards l’an dernier. Le poids de la dette dans le PIB aurait dû se limiter à 11 milliards : il a été 7 fois plus élevé.

Parmi les points noirs constatés par la Cour, les dépenses pour les opérations militaires à l’extérieur, qui ont dérapé de 730 millions d’euros. En tout, elles ont représenté 1,18 milliard alors qu’elles devaient se limiter à 450 millions…


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook