Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La FNAC se lance dans le streaming de musique sur Internet





Le 3 Mars 2014, par

C’était une rumeur de longue date celle qui disait que la FNAC, dans sa volonté de reconquérir un marché de la culture qui stagne, voulait lancer un service musical d’écoute en streaming. C’est chose faite ce lundi 3 mars 2014 avec le lancement de l’offre FNAC Jukebox qui veut conquérir un marché encore peu développé en France.


cc/flickr/darkomen
cc/flickr/darkomen
En France il n’y aurait qu’un million d’abonnés aux services de streaming musical proposés par Deezer et Spotify, leaders du marché. Il reste donc une possibilité d’y entrer pour de nouveaux acteurs et Amazon a récemment annoncé sa volonté d’offrir un service similaire. La FNAC, de son côté, a lancé le sien FNAC Jukebox lundi 3 mars 2014.

Le distributeur de produits culturels français a joué la carte du petit prix afin de conquérir un public plus large et faire la différence avec Deezer et Spotify : Une offre « entrée de gamme » est proposée à 2 euros par mois pour 200 chansons à écouter en illimité sur son ordinateur, soit un prix assez dérisoire de 1 centime la chanson ou 13 centimes l’album de 13 chansons. Avec la possibilité de changer de chansons chaque mois.

L’offre, intéressante pour conquérir le marché, se complète d’offres semblables à celles de ses concurrents : une offre illimitée pour tout le catalogue à 4,99 euros pour une écoute uniquement sur PC et à 9,99 euros pour une écoute également sur mobile et hors connexion.

Mais contrairement à ses concurrents, la FNAC ne lancera pas d’offre gratuite financée par de la publicité entre les morceaux.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising









Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »









Rss
Twitter
Facebook