Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La Finlande suit le chemin de la Grèce





Le 12 Novembre 2015, par

La Finlande est en difficulté. Le pays souffre depuis quelques années : Nokia, le fleuron national, a quitté le business de la téléphonie mobile, tandis que les restrictions économiques envers le grand voisin — et client — russe n'arrangent pas les choses.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Le pays affiche un taux de chômage de 10%, la dette publique ne cesse de se creuser, et il a perdu le label triple A des agences de notation. Le coût du travail reste élevé et la population vieillit… Un cocktail dangereux que le Premier ministre Juha Sipila tente de se débarrasser avec des mesures impopulaires. 

La Finlande est désormais « le nouvel homme malade de l'Europe », a-t-il déclaré, en lançant une série de réformes qui n'ont pas été du goût de ses compatriotes. À tel point qu'il a dû annuler une loi sur la gestion des dépenses de santé sous la pression de la rue : une manifestation à Helsinki a regroupé 30 000 personnes au mois de septembre, avec grève dans les transports à la clé.

Et il n'est pas certain que ses autres réformes soient suivies, notamment la réforme des primes sur le travail du dimanche ou les congés des fonctionnaires. Sa majorité est en effet fragile… L'Histoire est pleine d'ironie, puisque la Finlande a été parmi les pays les plus en pointe pour vilipender la mauvaise tenue des comptes de la Grèce !


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : finlande

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook