Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La Fnac change de main





Le 26 Juillet 2017, par

Le groupe allemand Ceconomy a mis la main sur le distributeur Fnac Darty : il va débourser 452 millions d'euros afin d'acquérir 24,33% de l'entreprise française, une part qui n'est autre que celle d'Artémis.


Le holding de la famille de François Pinault se séparer en effet de sa participation dans Fnac Darty, dans de bons termes avec le groupe de distribution. Ce dernier ne s'est « jamais aussi bien porté », souligne François-Henri Pinault, président du conseil d'administration d'Artémis. Il se dit « fier » d'avoir accompagné depuis 1994 les équipes de Fnac Darty et les autres actionnaires du groupe dans l'évolution et le développement de l'entreprise.

Du côté de Fnac Darty, le même ton est de rigueur. Le président du conseil d'administration de la société, Jacques Veyrat, remercie la famille Pinault. « Sans eux, notre groupe ne serait pas ce qu'il est devenu aujourd'hui ». C'est donc à un passage de témoin auquel on assiste. Ceconomy est une des deux entités qui compose Metro Group. Elle s'est engagé à acquérir les actions d'Artémis 70 euros l'unité, soit un total de 452 millions d'euros.

Le groupe allemand a l'intention de poursuivre le déploiement de la stratégie de Fnac Darty. Dans le communiqué, Ceconomy explique que cette acquisition lui offre une « exposition au marché français et au segment de l'électronique grand public, tous deux particulièrement dynamiques ». La société entend renforcer son activité de plateforme européenne des activités, des marques et des concepts d'électronique grand public.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : fnac

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art market



Les entretiens du JDE

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

L’avenir de l’Europe passe par la Culture

Frédéric Pierucci : « Il y a une opportunité stratégique de rachat à GE de la branche nucléaire d’Alstom »

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"




Opinion

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !
Depuis des années, nous entendons parler de la fin du monde. Les gaz à effet de serre produits par les pays industriels aboutiraient à terme à la disparition de la vie sur terre. Il faudrait donc changer de mode de vie pour sauver la planète. On nous le répète à longueur de journée. Entre vivre et conduire, on choisit vite.

Jacques Debonsens















Rss
Twitter
Facebook