Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La Fnac veut travailler le dimanche





Le 10 Janvier 2016, par

La Fnac pourra-t-elle ouvrir le dimanche dans les zones touristiques internationales ? C'est tout l'enjeu des négociations qui s'ouvrent ce lundi 11 janvier entre la direction et les syndicats.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Dans ces zones très visitées par les touristes, les enseignes peuvent ouvrir 52 dimanches par an. Une aubaine pour le chiffre d'affaires, mais il faut encore — et c'est heureux — obtenir l'assentiment des employés. Les syndicats font de la résistance, comme c'est le cas à la Fnac, où la CGT campe sur une position très dure : pas question de travail dominical. Or, la CGT est le syndicat majoritaire au sein de l'enseigne culturelle.

Pourtant, les propositions de la direction de la Fnac ne manquent pas d'intérêt. L'entreprise propose en effet de tripler les salaires des employés qui accepteront de travailler le dimanche, uniquement durant les dimanches les plus performants de l'année, toutefois. Les autres dimanches seront payés double. C'est en France la plus généreuse des propositions jamais faites : les grands magasins parisiens et Darty proposent un doublement des salaires quel que soit la nature du dimanche travaillé.

La Fnac propose aussi des frais de garde pour les enfants de moins de 12 ans. La CFDT salue un progrès « très net » de ces propositions, qui s'approchent toutefois du seuil au delà duquel le travail dominical n'est plus rentable.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook