Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La France échappe tout juste à la récession





Le 15 Décembre 2023, par François Lapierre

L'économie française, après avoir connu une période de stagnation à la fin de 2023, devrait connaître une légère amélioration au début de 2024, selon les projections de l'Insee. Cette évolution se produit dans un contexte de ralentissement de l'inflation et d'une conjoncture économique mondiale pour le moins chahutée.


Pas de récession en 2023

L'économie française a clôturé l'année 2023 sur un bilan mitigé, avec une croissance nulle au quatrième trimestre. Cette stagnation, bien qu'elle marque un ralentissement par rapport à la croissance de 2,5 % enregistrée en 2022, permet à la France d'éviter une récession technique, habituellement définie par deux trimestres consécutifs de décroissance économique. L'Insee a ajusté ses prévisions de croissance pour l'ensemble de l'année 2023 à 0,8 %, légèrement en dessous des attentes initiales.

Pour les premiers mois de l’année prochaine, les experts de l'Insee anticipent une légère reprise, avec une croissance du produit intérieur brut (PIB) de 0,2 % pour chacun des deux premiers trimestres. Cet optimisme modéré se fonde sur plusieurs facteurs, notamment une baisse prévue de l'inflation et une consommation des ménages qui devrait se redresser progressivement. Julien Pouget, chef du département de la conjoncture, souligne cependant que ces projections restent modestes comparées aux 1,4 % de croissance prévu par le gouvernement pour l'ensemble de l'année 2024.

L'inflation, un des principaux défis économiques des dernières années, semble montrer des signes de ralentissement. La hausse des prix à la consommation devrait s'établir autour de 3,7 % à la fin de 2023, une diminution notable par rapport au pic de 6,7 % atteint en février 2023. Cette tendance est en grande partie attribuée au recul des prix de l'énergie et à une stabilisation des prix alimentaires.

Optimisme prudent face aux défis économiques

La consommation des ménages, traditionnellement un pilier de la croissance économique française, devrait également connaître une amélioration. Elle a été temporairement affectée par des températures clémentes réduisant la consommation énergétique, mais devrait rebondir grâce à une diminution de l'inflation et à des mesures de soutien au pouvoir d'achat, comme les primes de partage de la valeur et l'indexation des prestations sociales.

Bien que l'économie française semble échapper à la récession et s'oriente vers une légère reprise en 2024, la prudence reste de mise. Les prévisions de croissance, bien que positives, demeurent modestes et dépendent fortement de l'évolution de l'économie mondiale et des politiques monétaires. Le chemin vers une reprise robuste et durable s'annonce semé d'incertitudes, et la situation nécessite une vigilance continue de la part des décideurs économiques et politiques.



Tags : récession

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook