Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La France est le pays européen le plus attractif pour les investisseurs industriels étrangers





Le 16 Novembre 2018, par François Lapierre

La France a la cote auprès des investisseurs industriels étrangers. Selon le baromètre annuel du cabinet EY révélé par Le Figaro, l’Hexagone est même la première destination européenne au niveau des implantations industrielles !


L’attractivité de la France auprès des industriels étrangers s’est encore renforcée en 2017. L’an dernier, ce sont 323 implantations ou extensions d’usines qui ont été menées par des investisseurs étrangers dans l’Hexagone, un chiffre en progression de 52% sur un an. La France se positionne largement devant ses principaux rivaux en Europe, qu’il s’agisse du Royaume-Uni avec 216 projets ou de l’Allemagne (163 projets). En France, ce sont surtout de petits projets qui ont été portés par les investisseurs étrangers : ils ont représenté plus de 10 000 emplois, soit le même nombre qu’outre-Manche ou outre-Rhin. 

Si les investisseurs industriels étrangers sont venus s’établir en France plutôt qu’ailleurs en Europe, c’est en raison de plusieurs critères. Le premier, c’est la confiance qu’ils nourrissent dans l’industrie française : c’est le cas pour 77% d’entre eux. Les mesures prises par les gouvernements successifs ces dernières années expliquent également l’attractivité française : l’assouplissement du droit de travail au travers des ordonnances prises en septembre dernier, et la transformation du CICE en baisse des taxes pérennes sont des dispositions qui ont pesé lourd dans le choix de la France. 

Le tableau est encourageant, mais il reste des efforts à faire. Notamment au niveau de la compétitivité fiscale. Les impôts sur la production sont de 13,5 milliards d’euros plus élevés pour les industriels en France qu’en Allemagne, où le poids de prélèvements obligatoires sur l’industrie est de 17,2%, contre 27,9% dans l’Hexagone. Il faut également accompagner les industries sur le chemin de la numérisation et des technologies, en particulier chez les PMI (petites et moyennes industries).



Tags : industrie

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook