Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La France est le pays qui dépense le plus pour les prestations sociales





Le 24 Janvier 2019, par François Lapierre

La France est le pays riche le plus généreux quand il s’agit des dépenses sociales publiques. Le classement de l’OCDE en la matière attribue la première place à l’Hexagone.


En 2018, les dépenses sociales de la France ont atteint 31,2% du produit intérieur brut du pays, d’après le décompte de l’OCDE. C’est l’Hexagone qui se montre le plus généreux sur ce point, comme cela avait été le cas en 2014 et en 2016. Sur le podium, on trouve à la deuxième place la Belgique avec 28,9% du PIB consacrés aux dépenses sociales, puis la Finlande avec 28,7%. C’est en Mexique, au Chili et en Corée du Sud que l’on dépense le moins pour le social (respectivement 7,5%, 10,9% et 11,1%). 

La moyenne des pays de l’organisation pour le développement la coopération économiques état de 20,1%, la France dépense donc largement plus que bien d’autres pays. Le résultat constaté l’an dernier ne dépasse toutefois pas celui de 2015 et 2016, qui dépassait le seuil des 32%. La part du PIB que consacre la France aux dépenses spécifiques pour la santé publique était de 8,8% en 2015, devant les États-Unis et l’Allemagne.

En revanche, les dépenses publiques de la France pour les pensions de retraite placent le pays à la troisième place : avec 13,5% du PIB consacré à ce poste, l’Hexagone est derrière la Grèce et l’Italie. Pour ce qui est des aides au revenu à la population d’âge actif (allocations chômage, prestations familiales, invalidité), la France dégringole même en septième position avec 5,4% de son PIB



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »










Rss
Twitter
Facebook