Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La France revient fort dans le classement des pays les plus attractifs





Le 11 Juin 2018, par

La France attire les investisseurs étrangers, selon le baromètre de l'attractivité du cabinet EY. L'Hexagone est désormais dans un mouchoir de poche avec l'Allemagne et le Royaume-Uni.


Avec 1 019 projets émanant d'investisseurs étrangers en 2017, la France enregistre un bond spectaculaire de 31% par rapport à l'année précédente. Si l'Hexagone connait un regain d'attractivité auprès des investisseurs étrangers, c'est d'abord lié à l'amélioration de l'image « pro business » du pays. Emmanuel Macron et son gouvernement multiplient les réformes pour améliorer la compétitivité. La France bénéficie aussi d'un effet de rattrapage par rapport aux cinq années précédentes, durant lesquelles le pays avait accumulé du retard.

Surtout, c'est la faiblesse du Royaume-Uni qui profite à la France. Les investisseurs étrangers placent désormais Paris en tête de leurs métropoles préférées, devant Londres. Le Brexit est indéniablement passé par là. Les négociations difficiles avec Bruxelles, les incertitudes pesant sur l'éventuel accord commercial entre les deux parties, les relations du Royaume-Uni avec le reste du monde… Tout cela déplait à des investisseurs qui n'aiment rien tant qu'une certaine stabilité. Les projets d'investissements étrangers ont augmenté de 10% pour l'Europe l'an dernier, contre 6% pour le Royaume-Uni qui demeure tout de même en tête de ces mêmes investissements pour l'année 2017.

Autre tendance : les investissements en France d'investisseurs américains. Ils préfèrent l'Hexagone au Royaume-Uni, toujours en raison du Brexit. Par ailleurs, le nombre d'investissements dans l'industrie a fortement progressé, ils ont été au nombre de 240 pour l'année dernière, dont 86% pour des extensions de sites. En termes de recherche et développement, les résultats sont très satisfaisants avec 78 projets d'installation de centres de R&D sur le territoire, en particulier pour les travaux en intelligence artificielle et le traitement du big data.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »










Rss
Twitter
Facebook