Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La France sera en récession en 2020





Le 17 Mars 2020, par Olivier Sancerre

La guerre sanitaire n'est pas la seule bataille que mène l'exécutif contre le coronavirus : le gouvernement agit aussi sur le front de la guerre économique, qui va coûter très cher aux finances publiques.


Une dette qui dépasse 100% du PIB

L'estimation de croissance du gouvernement pour 2020 est bien loin. À l'origine, c'est-à-dire avant que l'épidémie de coronavirus ne force tous les Français au confinement, le PIB devait croître de 1,3% cette année. On en sera très éloigné : Bruno Le Maire a annoncé ce mardi au micro de RTL un recul du produit intérieur brut de 1%. Et la dette va dépasser les 100% du PIB, sans que le ministre de l'Économie ne donne de précision. Au vu du contexte, il était de toutes manières illusoire de tenir les précédentes prévisions. La lutte contre le coronavirus est une guerre « économique et financière » qui sera « durable et violente », a asséné l'hôte de Bercy.

La guerre économique doit mobiliser « toutes nos forces », a-t-il également déclaré. Bruno Le Maire a annoncé 45 milliards d'euros de soutien aux entreprises, l'objectif étant d'éviter au maximum les faillites. Parmi les mesures, il y a le remboursement des salaires en cas de chômage partiel : 84% de la rémunération du salarié (ou 100% pour ceux au smic). Les indépendants, artisans et commerçants peuvent reporter sans formalité et sans pénalité le paiement des cotisations et des impôts.

Reports d'échéances sociales et fiscales

Les banques ont reporté de six mois le remboursement des crédits des entreprises, sans frais. Pour celles qui ont besoin de trésorerie, Bpifrance se porte garant des prêts à hauteur de 90%. Enfin, un fonds de solidarité pour les PME et les indépendants est en discussion avec les organisations professionnelles. Bercy ajoute qu'il n'y aura aucune pénalité de retard pour les marchés publics et les collectivités locales.

Un texte sera présenté très rapidement portant sur une loi de finances rectificative, avec la prévision de croissance de -1%. La France sera donc en récession en 2020, un chiffre « provisoire » a convenu Bruno Le Maire, mais les circonstances nécessitent un engagement fort de l'État quitte à sacrifier les finances publiques.



Tags : croissance

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Couvre-feu : « leur » monde à l’envers

L’intégration des étrangers de France : du mythe à la réalité.

La fin du franc CFA : un livre qui bouscule les idées reçues.

C’est pire qu’un crime, c’est une faute

J’ai deux amours…

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"

Quand Wall Street revêt les ailes d’Icare













Rss
Twitter
Facebook