Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La France toujours aussi attractive en 2018





Le 4 Avril 2019, par François Lapierre

L’attractivité de la France a gagné du terrain l’an dernier, selon le rapport de Business France. Les investissements ont progressé de 2%.


Avec 1 323 décisions d’investissements provenant de l’étranger enregistrés en 2018, la France améliore encore son attractivité : en 2016, Business France comptait 1 117 décisions, puis 1 298 décisions en 2017. Ces investissements ont permis de créer ou de maintenir 30 302 emplois l’an dernier, un chiffre en recul par rapport à 2017 où le volume s’était établi à 33 489. Dans ce domaine, 2017 avait été une année record, note l’organisme  en charge de la promotion de l’attractivité de la France auprès des investisseurs étrangers.

 

Selon Business France, le recul mesuré en 2018 est dû à la « baisse du nombre d'emplois sauvegardés (- 4.000 emplois), suite au recul du nombre de reprises de sites en difficulté (-25%) ». Satisfecit en revanche pour la création d’emplois, en hausse de 14% (741 décisions ont permis de créer des emplois l’an dernier, contre 651 en 2017). Si les investisseurs étrangers ont continué d’être attirés par la France l’an dernier, c’est notamment en raison les incertitudes qui pèsent ailleurs dans le monde.

 

Le Brexit et ses multiples reports effraient les investisseurs, qui apprécient la stabilité politique en vigueur en France (on verra ce qu’il en sera après l’épisode des « gilets jaunes »). Les investissements ont profité en particulier aux secteurs de l’innovation, avec 129 projets recensés l’an dernier, soit 2 793 emplois. L’industrie a bénéficié de 320 projets, soit 11 295 emplois ; c’est tout de même moins qu’en 2017 avec 343 projets pour 16 123 emplois.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook