Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La France, toujours plus attractive pour les entreprises étrangères





Le 23 Novembre 2018, par François Lapierre

L’image de la France auprès des investisseurs étrangers s’est largement améliorée depuis 18 mois et l’élection d’Emmanuel Macron. Une bonne nouvelle pour l’exécutif, alors que les difficultés s’accumulent sur le plan intérieur.


À l’heure où les « gilets jaunes » bloquent une partie de la France, et où les sondages d’opinion ne sont guère reluisants pour Emmanuel Macron et Edouard Philippe, voilà au moins une bonne nouvelle dont peut s’enorgueillir l’exécutif. Deux sondages, publiés à l’occasion des États de la France, qui se tiennent à la Sorbonne, montrent que l’attractivité de l’Hexagone pour les entreprises est patent. L’enquête d’Ipsos relève ainsi que les trois quarts des directeurs et cadres interrogés considèrent le pays comme attractif.

En 2014, ils étaient 23% seulement à le penser… Le sondage de Business France indique lui que pour 82% des dirigeants d’entreprises étrangères installées dans l’Hexagone, la France est le pays où il faut investir. 83% d’entre eux estiment également que la France engage des réformes pour moderniser son économie. Voilà qui fera sans doute chaud au cœur du président de la République, qui n’a pas ménagé sa peine pour attirer les chefs d’entreprise. 

Les réformes engagées par le gouvernement vont donc dans le bon sens pour ces dirigeants, mais c’est encore insuffisant : selon Ipsos, 34% seulement des personnes interrogées ont l’intention de lancer des investissements en France. Néanmoins, la volonté de l’exécutif de poursuivre sur ce chemin malgré les oppositions et les mouvements sociaux confortent les chefs d’entreprise étrangers à considérer un investissement dans l’Hexagone.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook