Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La Grèce réclame 279 milliards d’euros à l’Allemagne





Le 7 Avril 2015, par

La somme donne le vertige. La Grèce réclame à l’Allemagne la somme de 278,7 milliards d’euros en réparations de guerre suite à l’occupation par l’armée allemande du pays entre 1941 et 1944 !


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
Cette somme, qui se base sur le calcul de la cour des comptes grecque, a été confirmé par Dimitris Mardas le vice-ministre des Finances, devant une commission chargée du dossier. Celle-ci a été mise en place par Alexis Tsipras et elle a débuté ses travaux… le 1er avril. Une blague plutôt acide pour Berlin qui refuse d’entendre parler de ces réparations.

Ce d’autant que l’Allemagne a, pour solde de tout compte, versé l’équivalent de 60 millions d’euros en 1960 à la Grèce, justement pour clore ce dossier. Mais l’animosité entre les deux pays, alimentée par les difficultés économiques d’Athènes et l’intransigeance de Berlin, l’a fait remonter à la surface.

Pour l’Allemagne, la question des réparations a donc été réglée une fois pour toutes. Mais ça n’est pas le sentiment de la Grèce et du gouvernement de gauche radicale qui pense tenir là un levier pour peser dans les négociations sur les remboursements de ses emprunts auprès de la communauté internationale.

La commission planche également sur la question du « prêt d’occupation » accordé par le pays à l’Allemagne durant la guerre, ainsi que sur la restitution des trésors archéologiques volés par Berlin.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : allemagne, grèce


1.Posté par duml le 07/04/2015 07:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour une fois, venu des grecs, bien joué !
Il ne faut pas oublier les vieilles ardoises et qu'il y a pas longtemps les allemands ont confondu chez eux les autres pays, un peu comme l'Europe...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook