Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La Lituanie va troquer le Litas contre l'Euro





Le 16 Juillet 2014, par

Qui a dit que la zone Euro avait perdu de son attrait ? Malgré la crise de la monnaie unique qui a failli envoyer la devise par le fond, l’Euro reste toujours d’un intérêt majeur pour les pays qui souhaitent remplacer leur monnaie et se placer sous la bannière de la BCE.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
D’après un rapport du Parlement européen, la Lituanie remplit toutes les conditions pour rejoindre la zone Euro. Les pays Baltes comptaient déjà l’Estonie et la Lettonie (qui commercent en euros depuis 2009 et 2014), la Lituanie sera donc le dernier représentant à rentrer en Euroland au 1er janvier 2015.
 
Toutes les conditions sont remplies : la pays possède une banque centrale indépendante et il respecte les critères de convergence économique du Traité — un pays qui souhaite rentrer dans l’Euro doit afficher un taux d’inflation et un déficit maîtrisés, montrer que sa monnaie est stable et proposer des taux à long terme équilibrés. La Lituanie rentre parfaitement dans ces clous.
 
Mieux encore : le pays balte le plus peuplé possède une croissance parmi les plus élevés en Europe. De 3,5% en 2012, elle devrait s’établir à 3,7% en 2015 (la moyenne européenne devrait être de 1,2% seulement). Avec un déficit public de 2,1% et une dette publique représentant 41,8% du PIB, le pays se paie même le luxe d’en remontrer à d’autres plus en difficultés (rappelons que les critères européens en la matière sont de respectivement 3% et 60%).
 
Dans le contexte d’une économie forte, c’est pratiquement un miracle que l’inflation ne soit pas plus élevée — elle sera de 1% en 2014, contre 0,8% dans le reste de l’Euroland. La Lituanie devrait être le dernier pays à rentrer dans l’Euro : aucun autre élargissement n’est prévu avant deux ans.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : euro, europe, lituanie

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »









Rss
Twitter
Facebook