Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La Pologne n'achètera pas d'hélicoptères d'Airbus





Le 5 Octobre 2016, par

Les relations entre la France et la Pologne vont connaitre un sérieux coup de froid. À neuf jours de la visite de François Hollande dans le pays, Varsovie a en effet décidé de rompre les négociations avec Airbus Helicopters pour l'achat de 50 hélicoptères Caracal.


La Pologne estime que ces négociations sont « terminées », des divergences entre les deux parties ayant rendu « impossible » un compromis, a asséné le ministère du Développement polonais. Airbus et la Pologne devaient signer un accord dit offset concernant les investissements compensatoires, une condition sine qua non avant que la signature du contrat des hélicoptères proprement dite.

Mais voilà, Airbus Helicopters n'aurait pas présenté de proposition offset « répondant à l'intérêt économique et la sécurité de l'État polonais », explique le ministère. D'où l'arrêt inattendu des négociations pour ce contrat important pour le constructeur européen : il représentait en effet 3,14 milliards d'euros.

Le gouvernement conservateur élu en novembre dernier souhaite que ses usines de Mielec et Swidnik produisent cet équipement ; or, ces lignes sont détenues par des concurrents d'Airbus, à savoir l'américain Lockheed Martin et l'italo-britannique Agusta-Westland. Le pouvoir à Varsovie a, dès son arrivée au pouvoir, contesté le contrat voulu par le précédent gouvernement.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : airbus

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Clarifier sa stratégie pour réussir sa transformation digitale

Transformer l’organisation : la « stratégie des 100 projets »

Réussir la transformation de l’entreprise au point de contact client

Julien Aubert, député du Vaucluse : « L’absence de gaullisme fait le lit des extrêmes »

L’ISO 37001 comme outil stratégique anti-corruption et avantage concurrentiel

Vincent Stellian : "L'indépendance de Quiétalis et son réseau national, nos meilleurs atouts"
















Rss
Twitter
Facebook