Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La Pologne privilégie l'américain Lockheed Martin à Airbus





Le 11 Octobre 2016, par

La température est glaciale entre Paris et Varsovie. En dénonçant le contrat de cinquante hélicoptères Caracal d'Airbus, la Pologne a jeté un froid avec la France.


Pourtant, le constructeur européen avait remporté l'appel d'offres pour cet équipement en avril dernier. Airbus avait même commencé la production des hélicoptères, tout en promettant la création de 1 250 emplois en Pologne ainsi que des investissements pour bâtir une industrie aérospatiale compétitive en Pologne, a rappelé Tom Enders, le patron de l'avionneur.

Mais voilà, le nouveau gouvernement polonais reproche à Airbus de ne pas avoir respecté sa part du contrat. D'après le ministère de la Défense du pays, le constructeur s'était engagé à investir 3,14 milliards d'euros dans les lignes de production en Pologne… plus que la recette de la vente des hélicoptères.

Mais ce qui met en colère le patron d'Airbus, c'est la conviction que la Pologne a mené des négociations parallèles avec l'américain Sikorsky, une filiale de Lockheed Martin. C'est en effet cette entreprise qui va fabriquer 21 hélicoptères Black Hawk. Ce changement de pied rapide laisse effectivement penser que l'appel d'offres remporté par Airbus comptait pour du beurre. De graves accusations dont on ne connaitra vraisemblablement pas l'épilogue avant longtemps. En attendant, François Hollande a reporté une visite en Pologne.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : airbus

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"









Rss
Twitter
Facebook