Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La Pologne privilégie l'américain Lockheed Martin à Airbus





Le 11 Octobre 2016, par Aurélien Delacroix

La température est glaciale entre Paris et Varsovie. En dénonçant le contrat de cinquante hélicoptères Caracal d'Airbus, la Pologne a jeté un froid avec la France.


Pourtant, le constructeur européen avait remporté l'appel d'offres pour cet équipement en avril dernier. Airbus avait même commencé la production des hélicoptères, tout en promettant la création de 1 250 emplois en Pologne ainsi que des investissements pour bâtir une industrie aérospatiale compétitive en Pologne, a rappelé Tom Enders, le patron de l'avionneur.

Mais voilà, le nouveau gouvernement polonais reproche à Airbus de ne pas avoir respecté sa part du contrat. D'après le ministère de la Défense du pays, le constructeur s'était engagé à investir 3,14 milliards d'euros dans les lignes de production en Pologne… plus que la recette de la vente des hélicoptères.

Mais ce qui met en colère le patron d'Airbus, c'est la conviction que la Pologne a mené des négociations parallèles avec l'américain Sikorsky, une filiale de Lockheed Martin. C'est en effet cette entreprise qui va fabriquer 21 hélicoptères Black Hawk. Ce changement de pied rapide laisse effectivement penser que l'appel d'offres remporté par Airbus comptait pour du beurre. De graves accusations dont on ne connaitra vraisemblablement pas l'épilogue avant longtemps. En attendant, François Hollande a reporté une visite en Pologne.



Tags : airbus

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "L’environnement est un sujet humanitaire quand on parle d’accès à l’eau" (2/2)

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence" (1/2)

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"













Rss
Twitter
Facebook