Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La Poste embauche 3 000 facteurs en CDI





Le 31 Mars 2018, par

Qui a dit que le métier de facteur était en voie de disparition ? Pas La Poste, qui a toujours des besoins très importants dans ce domaine. Pour preuve, le groupe va procéder à 3 000 embauches de facteurs en 2018.


Les Echos rapportent les besoins de La Poste en matière de facteurs, et ils sont très importants. Après 1 800 facteurs intégrés en 2016, puis 4 700 recrutements de facteurs l'an dernier, l'entreprise publique a besoin d'un renfort d'importance pour 2018 : 3 000 facteurs supplémentaires donc, embauchés en CDI. Cela représente la majorité des emplois que La Poste va créer cette année (5 500 recrutements). L'emploi de facteur est tout simplement « c'un des  métiers qui a recruté le plus l'an dernier en CDI en France », selon Philippe Dorge, le directeur général adjoint de la branche service courrier et colis.

Ces emplois à pourvoir ne se basent pas sur un diplôme, mais sur le contact humain (et des tests d'habileté). Les chômeurs de toutes catégories d'âge sont invités à participer à la campagne d'embauche, La Poste ayant toutefois la volonté de rééquilibrer la pyramide d'âge (les facteurs ont en moyenne 45 ans). Comment expliquer ces besoins toujours plus importants en facteurs ? L'activité de livraison de courrier ne cesse de refluer, mais celle de livraison de colis est en plein essor, suivant en cela la croissance du commerce en ligne.

En bout de chaîne, les facteurs sont ceux qui participent de la bonne santé des entreprises d'e-commerce ! Et La Poste en tire les dividendes, bien sûr. L'entreprise a également mis en place des services liés au métier de facteur, comme la collecte de papier recyclé, la livraison de repas, ou encore une prestation de visite régulière de personnes âgés pour le maintien à domicile. Un service qui a plutôt bien démarré, selon le groupe. Et pour satisfaire ces nouveaux besoins, de nouveaux facteurs sont indispensables.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : la poste

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook