Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La Poste veut transformer le métier de facteur





Le 28 Janvier 2014, par

Avec l'explosion des échanges numériques, la Poste est en pleine mutation. Partout dans le monde, les entreprises en charge de la distribution du courrier s'interrogent sur leur rôle futur et leur modèle économique.


Le Canada a fait un choix aussi simple que radical : à l'horizon 2020, le courrier ne sera plus distribué de porte à porte. Les usagers devront se rendre dans un dépôt placé dans leur rue pour récupérer lettres et colis. Cette évolution s'accompagnera de hausses du prix du timbre.
 
La France n'en est pas encore arrivée à cette extrémité. Néanmoins, ici comme partout ailleurs, le volume du courrier postal a drastiquement fondu, passant de 18 milliards de lettres et colis distribués en 2007, à 9 milliards aujourd'hui. Cette activité ne permet plus de couvrir les coûts du service universel postal, que l'entreprise devra donc financer par d'autres moyens.
 
Le président de la Poste, Philippe Wahl, a présenté devant le conseil d'administration de l'entreprise les grandes lignes de son projet pour 2020; une nouvelle stratégie qui transformera profondément le travail des facteurs et des employés de la société.
 
La Poste veut ainsi développer ses activités afin de conquérir de « nouveaux territoires ». M. Wahl liste en particulier la logistique de proximité, l'assistance aux personnes âgées et fragiles, l'économie solidaire et sociale, les services liés à l'habitat connecté, ainsi que les échanges numériques sécurisés. Les services bancaires devront également se développer à un rythme soutenu, et le maillage territorial sera « optimisé » - en 10 ans, rappelle SUD-PTT, la Poste a perdu 80 000 emplois, tandis que la CGT a compté 400 bureaux de Poste qui seront supprimés cette année.
 
Autre grief : le président de la Poste ne précise pas les nouvelles tâches qui pourront être confiées aux employés. Il dévoilera les plans d'actions en juin; quant aux négociations syndicales, elles débuteront ce premier semestre.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré
















Rss
Twitter
Facebook