Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La RATP va remplacer ses bus diesel par des bus électriques





Le 11 Décembre 2014, par

Il n'est plus bien vu de rouler au diesel à Paris et en Île-de-France. La RATP et le STIF ont signé un contrat de plusieurs millions d'euros avec Bolloré pour l'acquisition d'une dizaine de bus électriques, les Bluebus.


@Shutter
@Shutter

Fini le diesel ! Tel est le mot d’ordre de la Mairie de Paris, qui sous l’impulsion d’Anne Hidalgo, veut faire de Paris une ville propre. Après les mesures annoncées contre les automobilistes roulant au diesel, la municipalité de la capitale s’attaque aux transports en commun, et plus précisément aux bus, dont de nombreux roulent encore au diesel.

 

Commandés par la mandature précédente, celle de Bernard Delanoë, ces bus vont progressivement être remplacés par des bus électriques. C’est ainsi que la RATP et le STIF, le syndicat des transports en commun d’Île-de-France, ont annoncé le 10 décembre dernier avoir passé commande auprès de Bolloré, le père d’Autolib’, et désormais d’Utilib’, d’une dizaine de bus électriques, les Bluebus. 

 

Long de 12 mètres, capables de transporter 90 passagers sur une distance de 180 km, ces bus propres devraient être mis en service fin 2015, ou début 2016. Une victoire supplémentaire pour l’entreprise bretonne. Bolloré, via sa filiale Bluebus, vient en effet de décrocher un contrat compris entre 10 et 40 millions d’euros.



Jean-Baptiste Le Roux
Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame, en charge du... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Clarifier sa stratégie pour réussir sa transformation digitale
















Rss
Twitter
Facebook