Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La Russie a cessé d'exporter son électricité vers la Finlande qui veut rejoindre l'Otan





Le 16 Mai 2022, par La rédaction

La guerre menée par la Russie en Ukraine rebat les cartes géopolitiques et renforce l'OTAN. Des pays jusqu'à présent neutres, comme la Finlande, veulent désormais rejoindre l'organisation, mais Moscou ne l'entend pas de cette oreille.


La Russie évoque des impayés

Depuis le début de l'agression russe en Ukraine, et contrairement peut-être à ce qu'avait espéré Vladimir Poutine, les pays européens resserrent les rangs autour de l'Union européenne (avec l'adhésion de l'Ukraine) et de l'OTAN. L'Organisation du traité de l'Atlantique Nord, décrite par Emmanuel Macron comme en état de mort cérébrale il y a quelques années, ne s'est jamais aussi bien portée.

Plusieurs pays limitrophes de la Russie, qui craignent pour leur sécurité face à ce voisin très encombrant, ont annoncé leur volonté de rejoindre l'OTAN. C'est le cas de la Suède et de la Finlande qui, historiquement, conservaient pourtant une neutralité. À la lumière de la guerre en Ukraine, ce n'est donc plus le cas et le processus d'adhésion à l'organisation va bon train.

Riposte « militaro-technique »

Cela n'a bien sûr pas échappé à Moscou, qui voit l'opération d'un très mauvais œil. Le Kremlin a ainsi annoncé une riposte « militaro-technique » visant la Finlande, qui s'est incarnée par la fin des exportations russes d'électricité dans la nuit de vendredi à samedi dernier. RAO Nordic, l'entreprise russe qui fournit la Finlande, évoque des impayés pour cesser ses livraisons. Mais il est clair pour le reste du monde que c'est la volonté d'adhérer à l'OTAN qui est ici visée.

Fingrid, l'opérateur finlandais de l'électricité, a répliqué qu'il s'était préparé à cette éventualité qui « ne sera pas difficile », selon un responsable des opérations de la société. « On peut gérer avec un peu plus d'importations de Suède et de Norvège », ajoute-t-il. La Finlande importe moins de 10% de son électricité de Russie, environ 900 mégawatts. Une capacité d'importation qui avait été réduite fin avril au vu du contexte de la situation internationale.



Tags : Russie

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "L’environnement est un sujet humanitaire quand on parle d’accès à l’eau" (2/2)

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence" (1/2)

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"













Rss
Twitter
Facebook