Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La Russie impose un embargo sur les produits agro-alimentaires





Le 7 Août 2014, par

Il était certain que dans l'escalade entre les États-Unis et l'Europe d'une part, et la Russie de l'autre, Vladimir Poutine n'allait pas laisser passer les sanctions occidentales sans réagir.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
Suite aux nouvelles sanctions imposées par les pays occidentaux, la Russie dégaine à son tour son propre aréopage de sanctions. Le pays interdit ou limite l'importation de produits agroalimentaires européen et américain : bœuf, poulet, volaille, poisson, fromage, lait, légumes et fruits sont concernés par ce nouvel embargo dont la durée est fixée à un an. Néanmoins, il pourrait être levé si les partenaires de la Russie « faisaient preuve d'une approche constructive », a indiqué Dmitri Medvedev premier Ministre du pays.
 
« Il n'y a rien de positif dans les sanctions », a également déclaré Medvedev. Néanmoins, ce dernier a agité la menace d'une interdiction de survol du territoire par les avions des pays occidentaux, ce qui poserait de sérieux problèmes pour les compagnies aériennes américaines et européennes, mais aussi pour Aeroflot, qui perçoit des indemnités pour ces vols de transit. Il s'agit d'une « mesure grave », a indiqué le premier Ministre, à même de toucher l'économie de tous les protagonistes.
 
L'Union européenne, en première ligne dans ce dossier, a répliqué en faisant à son tour planer de nouvelles mesures de rétorsion. Les secteurs économiques touchés par l'embargo russes craignent des retombées négatives, mais ce sera aussi le cas de l'économie russe dans son ensemble, déjà en récession. 


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement
















Rss
Twitter
Facebook