Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La SNCF va développer des trains autonomes





Le 13 Septembre 2018, par

La SNCF va se lancer dans le développement de trains autonomes, c'est à dire sans l'aide d'un chauffeur humain. Une tendance lourde dans les transports en commun (dans les métros et les tramways), ainsi que dans l'automobile.


Pour développer la technologie nécessaire aux trains autonomes, la SNCF a créé deux consortiums qui ont pour mission de concevoir, d'ici cinq ans, deux prototypes : un train destiné au transport de marchandises, un second pour transporter des passagers. Le groupe s'est entouré de plusieurs de ses fournisseurs (Bombardier, Thales, Alstom…), qui vont contribuer à la réalisation de ce qui s'annonce comme une véritable révolution… si le projet arrive à son terme.

Le budget alloué à cette aventure est de 57 millions d'euros : 30% provient de la SNCF, 30% de l'État, 40% des fournisseurs. Une somme importante, mais indispensable même si techniquement parlant, il est moins difficile de faire circuler des trains autonomes que des voitures autonomes, par exemple : les trains roulent en effet sur des circuits fermés… Il est donc plus facile, pour des systèmes automatisés, de « conduire » sur des parcours aussi balisés que des rails. Toutefois, l'ambition reste mesurée : si la SNCF veut un prototype de train autonome pour les passagers dès 2023 (avec un déploiement en 2025), la présence humaine demeure à l'intérieur de la cabine de pilotage.

En revanche, pour ce qui concerne le fret, le prototype de 2023 devra réagir seul à des incidents, sans l'aide d'un conducteur humain. Deux ans plus tard, ces trains de marchandises devront se retrouver sur les rails. Le TER est également concerné par ce développement, avec là aussi deux scénarios : un train autonome avec conducteur, et un train totalement automatisé. Le tout doit permettre à la SNCF de multiplier les trains sur ses rails grâce à l'automatisation, et aussi d'économiser sur les coûts…


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook