Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La Société générale fusionne son réseau d'agences avec celui du Crédit du nord





Le 7 Décembre 2020, par François Lapierre

Le réseau de la Société générale va fondre de 600 agences bancaires. L'établissement a en effet décidé de fusionner ses agences avec celles du Crédit du Nord, un réseau de détail qui appartient à la Société générale.


Deux réseaux de détail ensemble

La Société générale a confirmé via un communiqué son intention de réduire la voilure de son réseau d'agences bancaires : il passera de 2.100 agences à la fin de cette année, à environ 1.500 à l'horizon 2025. Soit 600 agences, sans départs contraints assure le groupe. La banque va fusionner son réseau avec celui du Crédit du nord, l'objectif étant de créer une banque affichant 10 millions de clients. Une date-clé à retenir : les deux réseaux auront dans les faits fusionné dès le premier semestre 2023.

Malgré ces centaines d'agences qui vont fermer, la Société générale entend conserver la même empreinte dans les villes. Il arrive en effet fréquemment que des agences de la Société générale et du Crédit du Nord sont présentes dans les mêmes villes et territoires. « Notre objectif est d'anticiper l'évolution des comportements des clients dans les années qui viennent dans un environnement pour les banques de détail qui évolue très vite et très profondément », a expliqué Sébastien Proto, directeur général adjoint du groupe.

Réaliser des économies

Les clients ont de plus en plus recours aux services bancaires en ligne et ils se rendent moins souvent dans des agences physiques. Selon le dirigeant de la Société générale, ces mêmes clients s'attendent à une plus grande réactivité des services proposés par leurs banques. Il s'agit de se montrer « plus offensif en matière commerciale en capitalisant sur les forces respectives des deux enseignes sur ses clientèles cœur, en développant pour ses clients une approche plus personnalisée en matière de produits et de services, et en renforçant ses partenariats et ses initiatives commerciales en matière d'épargne et d'assurance ».

Par ailleurs, ces fermetures permettront aussi au groupe de réaliser des économies dans un contexte économique compliqué par la pandémie. La Société générale a perdu un milliard d'euros durant les six premiers mois de l'année. L'établissement bancaire prépare d'ailleurs un plan stratégique dont l'objectif affiché est de réduire les coûts. La fusion de la Société générale avec le Crédit du Nord va ainsi permettre d'investir sur un seul système informatique, ce qui permettra de gagner en agilité et en rapidité. Indispensables alors que les néobanques attirent de plus en plus de clients.



Tags : banques

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook