Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La Suisse rejette le salaire minimum à 3 300 euros





Le 19 Mai 2014, par Aurélien Delacroix

Il n'y aura pas de salaire minimum en Suisse. La Confédération a rejeté, par une votation dimanche, l'éventualité d'un salaire minimum fixé à 4 000 francs suisses, soit 3 300 euros.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
Les syndicats et les partis de gauche qui avaient initié cet appel au référendum s'attendaient à ce que leur proposition soit ainsi rejetée, mais ils n'avaient sans doute prévu un non aussi massif : 76,3% des votants ont ainsi montré leur désaccord avec cette initiative. Celle-ci avait d'ailleurs été dénoncé par le gouvernement, le parlement, les organisations agricoles, les partis de droite… qui tous ont joué sur la peur du chômage.
 
Il faut dire que si ce salaire minimum avait été voté, alors il aurait placé la Suisse au sommet des pays les plus généreux en la matière, avec 22 francs de l'heure, soit 18 euros. Rappelons que le Smic horaire est de 9,43 euros en France, de 5,05 euros en Espagne et prochainement de 8,50 euros en Allemagne. La compétitivité du pays en aurait sans doute souffert, bien que le salaire minimum existe dans certaines branches.
 
Il n'empêche que la Suisse est aussi l'un des pays où le niveau de vie est le plus élevé et partant, celui où les salaires se doivent d'être conséquents. Les syndicats rappellent d'ailleurs que depuis le lancement de la campagne de leur votation, plusieurs enseignes et entreprises ont relevé le salaire de leurs employés en bas de l'échelle… à 4 000 francs suisses par mois.



Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "L’environnement est un sujet humanitaire quand on parle d’accès à l’eau" (2/2)

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence" (1/2)

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"













Rss
Twitter
Facebook