Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La balance commerciale de la France penche toujours plus dans le rouge





Le 9 Août 2021, par François Lapierre

La levée des restrictions sanitaires et le retour de la croissance permettent aux échanges extérieurs de rebondir après une année 2020 particulièrement compliquée. Néanmoins, la balance commerciale française est toujours dans le rouge.


Près de 35 milliards d'euros de déficit commercial

Le déficit commercial de la France s'établit à 34,7 milliards d'euros au premier semestre, selon les chiffres des Douanes. Les exportations de biens ont atteint 240,2 milliards d'euros sur les six premiers mois de l'année, alors que les importations ont été de 275 milliards. Franck Riester, le ministre délégué au Commerce extérieur, a indiqué que la tendance pour le reste de l'année serait « à une dégradation » de la balance commerciale cette année par rapport à 2020 (-65,2 milliards). Au dernier semestre 2020, le déficit commercial avait été de 32,7 milliards.

En cause : d'abord, la hausse des prix du pétrole qui a un impact très fort sur les importations en valeur, décrit le ministre. Autre raison, « le rebond de la croissance qui entraîne à la fois un rebond des importations d'intrants pour l'industrie et une hausse des importations de biens manufacturés hors de France ». Deux des principaux moteurs de l'Hexagone pour l'export, le tourisme et l'industrie aéronautique, subissent toujours l'impact de la crise sanitaire.

Apaisement des tensions commerciales

Franck Riester se veut cependant optimiste. Selon lui, un rebond semble s'amorcer depuis le début de l'année : l'apaisement des tensions commerciales avec les États-Unis redonne de l'air à plusieurs secteurs, comme celui des boissons et spiritueux. Les ventes de vin ont ainsi bondi de 111% et retrouvent leur niveau d'avant la crise. Les exportations vers la Chine ont progressé de 10,3%. Et plusieurs secteurs se portent bien.

Au deuxième trimestre, les exportations dans la chimie ont grimpé de 4,4%, l'agroalimentaire de 5,1%, le matériel militaire de 34,3% et la pharmacie de 6,6%. Ces secteurs ont dépassé leur niveau du premier semestre 2019. Quant à l'aéronautique, les exportations sont également en forte augmentation de 24,1%, mais elles demeurent toujours moins élevées (de 39%) que leur niveau moyen de 2019.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook