Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La cantine à 1 euro débutera fin avril





Le 8 Avril 2019, par La Rédaction

Plusieurs mesures pour lutter contre la pauvreté ont été annoncées ce dimanche par Christelle Dubos, la secrétaire d’État auprès de la ministre de la Santé.


Le dispositif phare concerne les cantines scolaires : le repas à 1 euro. Pour les communes qui acceptent de s’engager en la matière, elles recevront une aide de l’État de « 2 euros par repas, sachant qu'il coûte en moyenne 4,50 euros. Ça concernera jusqu'à 10 000 communes », a expliqué Christelle Dubos au Journal du Dimanche. La mesure, qui aurait dû être lancée dès ce vendredi, attendra finalement la fin du mois d’avril. Cette mesure s’inscrit dans le cadre du plan Pauvreté dont Emmanuel Macron avait dévoilé les grandes lignes en septembre dernier.

Autre dispositif déjà annoncé mais qui va être mis en œuvre prochainement : les petits-déjeuners gratuits dans les écoles. « le 17 avril, avec Jean-Michel Blanquer [le ministre de l’Éducation nationale], nous annoncerons leur mise en place dans huit académies test : Amiens, Toulouse, Montpellier, etc. Puis, en septembre, sur tout le territoire ». Christelle Dubos déplore que dans les zones défavorisées, « un enfant sur dix arrive en classe le ventre vide. Il n'a donc pas les mêmes chances d'apprentissage qu'un camarade qui a le ventre plein. Mettre en place le petit déjeuner à l'école, c'est une mesure de bon sens qui s'attaque aux racines des inégalités ».

Le plan Pauvreté, doté d’une enveloppe de 8,5 milliards d’euros, contient aussi le revenu universel d’activité (RUA), qui fusionne un maximum de prestations sous la responsabilité de l’État. Une concertation sera organisée en mai pour déterminer quelles allocations doivent rentrer dans ce RUA : « faut-il intégrer au RUA l'allocation spécifique de solidarité, l'allocation adulte handicapé, le minimum vieillesse, un dispositif pour les moins de 25 ans ? », demande la secrétaire d’État.



Tags : éducation

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook