Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La collecte est bonne pour le Livret A et le Livret de développement durable





Le 21 Mars 2018, par

Le Livret A reste décidément le véhicule d'épargne préféré des Français. Même scotchés à un taux de 0,75%, le placement et son petit frère le Livret de développement durable (LDD) recueille toujours plus d'argent en ce début d'année.


En janvier, la collecte avait été positive de 3,9 milliards d'euros. Elle a été plus réduite en février, mais elle se monte tout de même à 1,29 milliard (dont 1,07 milliard pour le seul Livret A). En tout, ce sont 5,19 milliards d'euros qui ont été placés sur ces deux livrets qui restent les plus populaires chez les épargnants français. En deux mois, le Livret A et le LDD ont déjà atteint 42% de la collecte enregistrée sur l'ensemble de l'année 2017 ! On verra ce qu'il en sera en fin d'année, mais il fort possible que la collecte de cette année dépasse celle de l'an dernier.

Cette situation est d'autant plus extraordinaire que la rémunération des deux livrets sera inférieure à l'inflation. Les estimations pour 2018 annoncent une hausse des prix moyenne de 1,1% selon le gouvernement. Les Français sont certes attachés au Livret A, mais cela n'explique pas pourquoi ils tiennent tant à placer leur argent sur un produit d'épargne qui ne leur rapportera rien. Le Livret A a d'autres avantages : l'argent placé est mobilisable rapidement pour faire face à une dépense imprévue. Les intérêts sont par ailleurs exonérés d'impôts sur le revenu et de prélèvements sociaux ; certes, ces intérêts seront bien peu élevés cette année !

Les épargnants n'ont en fait pas beaucoup d'options pour placer leur bas de laine. Les PEL offrent une rémunération de 0,7% depuis le début de l'année. Tout comme les livrets bancaires ordinaires (1% de taux de base, mais 0,7% après les prélèvements). Il reste bien l'assurance-vie avec son taux brut de 1,4% brut (ou 1,16% net) ; il faut cependant souligner que ce véhicule d'épargne est moins souple que le Livret A et qu'il est plus difficile d'y piocher à sa convenance. C'est pourquoi les deux livrets restent aussi populaires aux yeux des Français.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : épargne

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook