Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La compagnie aérienne Corsair change de mains





Le 18 Mars 2019, par La Rédaction

La compagnie aérienne Corsair change de mains. TUI, qui cherche à réorienter ses activités, vend une participation de 53% au groupe allemand Intro Aviation.


Le géant du tourisme TUI avait acquis Corsair au début des années 2000. Jouant son rôle d’actionnaire majoritaire avec constance malgré les pertes de la compagnie aérienne, le groupe a finalement décidé de se séparer de sa majorité, tout en conservant 27% du capital de Corsair. Restait 53%, qui reviennent donc à l’entreprise allemande spécialisée dans l’aérien Intro Aviation. Selon La Tribune, c’est le directeur général actuel, Pascal de Izaguire, qui reste aux commandes. Les salariés conservent eux leurs contrats français. Corsair compte 1 200 employés.

Le nouveau propriétaire a de l’ambition pour Corsair. La compagnie aérienne, qui compte 7 avions actuellement, en aura 13 d’ici 2023. La flotte n’aura plus en son sein que des A330 dont certains Neo (les trois Boeing 737-400 ne seront plus utilisés). Ce projet est d’autant plus ambitieux que Corsair n’a pas enregistré un étincelant exercice 2017-2018, qui s’est terminé sur des pertes. La compagnie a également dû faire face à l’annulation de ses droits de trafic entre Madagascar et La Réunion, ainsi que vers Dakar.

Pour palier ces difficultés, Corsair mise sur des lignes plus concurrentielles, comme Paris-Miami ou encore vers Montréal. Quant à TUI, le groupe va se recentrer sur des activités comme les croisières et l’hôtellerie. Dans ce cadre, maintenir une position majoritaire au sein de Corsair n’entrait plus dans la stratégie de l’entreprise.



Tags : corsair

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook