Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La cote de popularité d'Emmanuel Macron perd dix points





Le 23 Juillet 2017, par

Emmanuel Macron : plus dure sera la chute ? Le président de la République a subi une chute sévère de sa cote de popularité, selon le baromètre du Journal du Dimanche réalisé par l'Ifop : le chef de l'État dévisse en effet de dix points en un mois.


Emmanuel Macron bénéficie certes toujours d'une majorité d'opinion favorable avec 54% de satisfaits. Mais cette glissade de dix points est un avertissement sérieux : seul Jacques Chirac avait connu pire chute, il avait perdu 15 points entre les mois de mai et juillet 1995. Les sondés invoquent plusieurs causes expliquant cette chute soudaine de popularité : la hausse de la CSG mal perçue chez les retraités, la réforme du code du travail par ordonnances, le rétablissement du jour de carence pour les fonctionnaires, les mesures fiscales qui se sont enchaînées dans un certain désordre, ainsi que la controverse autour du budget des armées.

Emmanuel Macron doit aussi se méfier de sa tendance à exploiter la communication à des fins politiques. Les sondés sont nombreux à critiquer une présidence « basée sur la com' », décrypte Jérôme Fourquet, directeur du département Opinion de l’Ifop. La démission du général de Villiers a souligné l'autoritarisme dont peut faire preuve le président de la République, un trait qui déplait à certains sondés.

Est-ce le début de la fin pour le chef de l'État ? Ce serait aller un peu vite en besogne. L'opinion autour d'Emmanuel Macron reste toujours majoritairement favorable, et sa cote le place au-dessus de François Mitterand qui affichait 48% de satisfaction en septembre 1981. Le Premier ministre Edouard Philippe est lui à 56% d'opinion favorable, soit 8 points de moins sur le mois.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook