Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La crise économique n’a pas épargné les enfants





Le 29 Octobre 2014, par

D’après un rapport de l’Unicef publié mardi 28 octobre, le taux de pauvreté des enfants en France serait passé de 15,6 à 18,6 % entre 2008 et 2012, soit une augmentation de 440 000 petits français pauvres.


@Shutter
@Shutter

La crise n’a pas épargné les enfants. D’après un rapport de l’Unicef publié mardi 28 octobre dernier, la crise économique aurait fait décollé le taux de pauvreté chez les enfants en France, qui a augmenté de 3 % entre 2008 et 2012, soit une hausse de 440 000 pauvres chez les enfants de l’Hexagone. 

 

Plus largement, l’Unicef s’est penché sur les taux de pauvreté des enfants dans 41 des pays les plus riches au monde, en 2008 et en 2012. Paradoxalement, même si on parle d’Etats aisés, plus de la moitié des pays passés au crible ont vu leurs enfants devenir encore plus pauvres, en l’espace de quatre ans. 

 

La preuve que les pouvoirs publics ont bien du mal à endiguer la pauvreté chez les enfants. C’est d’ailleurs ce que précise le rapport, en prenant pour exemple la France notamment, qui en matière d’évolution de la pauvreté se situe au 30ème rang sur 41. A l’échelle internationale, l’Unicef estime que 76,5 millions d’enfants vivent sous le seuil de pauvreté, dans les 41 Etats les plus riches du monde. 

 

Reste à ces pays de prendre exemple sur la Finlande, la Norvège, le Chili, la Pologne, la Slovaquie, qui ont réussi à faire diminuer le taux de pauvreté chez les jeunes, la preuve pour l’Unicef que des solutions existent cependant.



Jean-Baptiste Le Roux
Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame, en charge du... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré
















Rss
Twitter
Facebook