Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La crise liée au Covid19 met en lumière de façon douloureuse l’excès de confiance de notre société envers le système.





Le 16 Mars 2020, par Michael Caladan

Depuis des décennies, notre monde occidental globalement tenu éloigné de tous conflits majeurs sur son territoire, s’est progressivement éloigné des enseignements du passé. Les années qui ont suivi la Seconde Guerre mondiale ont permis l’explosion de la consommation de masse et du commerce mondial. Propulsé par des avancées technologiques sans précédent, la communication omniprésente, mais surtout par l’accès au crédit facile permettant d’acquérir ces biens.


Cette longue période de paix et de confort inégalé a fini par faire oublier la cruelle réalité des guerres, des épidémies, des privations, de la douleur et des drames qui ont jalonné l’histoire de l’humanité. Les citoyens déconnectés et imprévoyants font aveuglement confiance en leur gouvernement et en leurs assurances pour palier aux moindres difficultés. Notre univers si protecteur a effacé le fait que le drame peut, à tout moment, frapper les nations et les peuples. Cette croissance et cette sécurité sans précédent dans l’histoire humaine ont façonné une société nouvelle. Un monde potentiellement idéal, mais en réalité une véritable illusion qui laisse apparaître parfois de nombreux écueils.
 
Soudain, le sentiment de sécurité vient d’être mis à mal par une crise sanitaire inédite et dévastatrice. Par excès de confiance ou par amateurisme, le gouvernement français a commis de nombreuses erreurs que nous risquons hélas de payer chèrement. La première erreur fut de ne pas avoir anticipé l’évolution du problème en minimisant l’ampleur du phénomène. Parmi les innombrables incohérences de la gestion de la crise, une me paraît emblématique. Des tonnes de matériel de protections ont été envoyées à la Chine et à l’Iran au mois de février dernier. La France a ainsi fait preuve de solidarité internationale, mais au détriment de son propre peuple. Alors que le nombre de contaminés augmente rapidement, les Français totalement démunis de gel hydroalcoolique ou de masques efficaces s’affolent. Le gouvernement bloque et préempte la production de masques de protection supplémentaires sans que personne ne sache à quel moment ceux-ci seront distribués, pire le gel hydrologique ne peut pas être conditionné en petits flacons, ceux-ci ont été bloqué chez le fabricant… en Chine. Ubu roi dans son royaume ne se complaît que dans l’absurdité ; ces masques de fabrication française, offerts à la Chine au début de la crise ont finalement été réexpédiés vers l’Italie qui en a cruellement besoin. Les autorités françaises devaient sans doute ignorer que les Chinois sont les premiers producteurs de masques filtrants et que leurs stocks sont considérables.
 
Cette incroyable absence de matériel de protection dans une situation de pandémie provoque une inquiétude et une colère croissante qui continue de mettre à terre le peu de confiance que beaucoup de Français ont envers le système, les élites et le gouvernement. Le retour à la réalité risque d’être brutal, et la prise de conscience cuisante.

Michael Caladan est l'auteur du "Guide d'évacuation et de survie  " paru chez VA EDITIONS



Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"

Quand Wall Street revêt les ailes d’Icare

La France doit consacrer l’importance stratégique d’une filière de l’hygiène

Sacha Lazimi (Yubo) : « En termes de communauté, nous sommes la première application sociale 100 % made in France »

Relance économique : de la nécessité d’intégrer la sécurisation des échanges inter-entreprises

Le chômage américain baisse… si vous excluez les CDD

TwentyTwo Real Estate: "agilité et rigueur face au risque" (Daniel Rigny)

Comment réagir face à l'entrisme islamique en entreprise













Rss
Twitter
Facebook