Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La croissance de la France revue à la baisse pour le troisième trimestre





Le 8 Octobre 2013, par

Alors que les bonnes nouvelles sur la situation économique de la France allaient de bon train ces dernières semaines, la Banque de France vient de revoir à la baisse sa prévision de croissance pour le pays pour le troisième trimestre. Une baisse qui fait de nouveau planer le doute sur une reprise stable de l'économie du pays.


cc/flickr/ell brown
cc/flickr/ell brown

Début septembre, la Banque de France avait estimé que l'économie française allait être en légère hausse au troisième trimestre 2013. Elle avait estimé à 0,2% la croissance du pays. Une nouvelle qui avait été accueillie comme un début de soulagement et un signe d'une possible sortie de crise. Mais les nouvelles estimations sont moins optimistes.


La croissance du pays ne devrait être, pour cette période, que de 0,1%. Une hausse donc très faible qui ne laisse pas supposer que le pays est proche d'une sortie viable de sa période de crise. Et surtout, une croissance bien plus faible que celle enregistrée par l'Insee pour le deuxième trimestre 2013 et qui avait redonné espoir aux industriels et au gouvernement.


Pour le deuxième trimestre 2013, l'Insee a enregistré une croissance de 0,5%. Une information très relayée par les médias qui ont vu là le début d'un renouveau économique du pays. Mais les spécialistes du secteur avaient prévenu que la croissance enregistrée au deuxième trimestre n'allait pas être durable. Les prévisions de l'Insee sont d'ailleurs plus pessimistes de celles de la banque de France. L'Institut prévoit une stagnation de l'économie pour le trimestre en cours.


Les chiffres réels de la croissance économique du pays pour le troisième trimestre seront connus le 14 novembre 2013 lorsque l'Insee va les publier. Ces chiffres, très attendus, permettront de comprendre réellement si la France est enfin sortie de la crise économique ou si, au contraire, elle n'est pas encore sortie d'affaire.


C'est cette seconde hypothèse qui tend à prévaloir dans les prévisions sur le court terme.



Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook