Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La déception des chefs d'entreprise envers Emmanuel Macron





Le 28 Mai 2018, par

La lune de miel entre les chefs d'entreprise et le président de la République a touché à sa fin. Selon le baromètre CCI France/ La Tribune réalisé par OpinionWay, les patrons ne sont que 41% à se dire « satisfaits » par Emmanuel Macron.


Le chef de l'État a beau multiplier les mesures favorables aux entreprises, les patrons ne sont plus convaincus. Entre juin 2017, précédente édition de ce baromètre, et le dernier sondage en date, leur satisfaction vis à vis de l'hôte de l'Élysée est passée de 75% à 41%, soit une chute spectaculaire de 34 points. Conséquence logique, l'insatisfaction envers Emmanuel Macron a grimpé en flèche : de 21% en juin dernier, à 59%, soit 38 points de plus d'une année sur l'autre. Pour OpinionWay, cette baisse sensible s'explique tout d'abord par les conflits sociaux à répétition du début de l'année. Certains ne sont d'ailleurs toujours pas terminés (SNCF, Air France…).

De manière assez paradoxale au vu du nombre de chantiers législatifs engagés depuis le début du quinquennat, ils sont quasiment 7 chefs d'entreprise sur dix (69%) à penser que la situation de la France ne change pas vraiment sous la présidence d'Emmanuel Macron. Par ailleurs, la confiance des patrons concernant la conjoncture est en recul très net. L'indicateur permettant de mesurer l'appréciation de la situation économique actuelle passe de 142 à 120. Le ralentissement de la croissance observé depuis le début de l'année y est sans doute pour beaucoup.

Les patrons voient aussi d'un œil moins favorable les perspectives pour l'économie française : le niveau de confiance passe ainsi de 75% à 55% ; pour ce qui concerne l'économie mondiale, la baisse est de 11 points à 58%. Pour terminer sur une note plus positive, les chefs d'entreprise sont 52% à se dire optimistes ou confiants dans l'avenir. Une baisse de 3 et 6 points pour ces deux états d'esprit certes, mais c'est le meilleur second score depuis 2015.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook