Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La désinformation, le plus grand risque mondial





Le 11 Janvier 2024, par François Lapierre

Le rapport annuel du Forum Économique de Davos met en lumière les principales préoccupations mondiales pour les années à venir. Les risques sont très importants, pour l'économie comme pour l'environnement, sans oublier la désinformation.


Une ère de désinformation

Le Global Risks Report 2024, issu du Forum Économique Mondial de Davos, révèle un changement notable dans les préoccupations mondiales. Ce rapport, basé sur l'analyse de 1.400 spécialistes, place désormais la désinformation comme le risque principal, devançant les événements climatiques et les polarisations sociétales. La montée de l'intelligence artificielle générative et son adoption massive sont perçues comme des catalyseurs potentiels de ce phénomène. Ce constat intervient dans un contexte où près de trois milliards de personnes se préparent à voter dans diverses élections majeures, soulignant l'importance cruciale de l'intégrité de l'information.

Bien que l'inflation et la récession restent des sujets d'inquiétude, se classant respectivement à la 7e et 9e place, le rapport montre une diversification des risques à l'échelle mondiale. Outre la désinformation, l'insécurité en ligne, les conflits armés entre États, et le manque d'opportunités économiques sont également soulignés. En 2023, le coût de la vie était le risque principal, mais les années à venir s'annoncent marquées par des incertitudes économiques persistantes et des clivages technologiques croissants. Ces enjeux varient significativement d'un pays à l'autre, comme l'illustre le cas de l'Inde, où la désinformation est perçue comme le risque numéro un.

Un avenir pessimiste

Ce rapport, produit en partenariat avec Zurich Insurance et le cabinet Marsh McLennan, met en garde contre les implications à long terme de ces risques. Les conditions météorologiques extrêmes et les changements dans les systèmes environnementaux sont désormais considérés comme les plus grandes préoccupations à long terme. Cette perspective marque un tournant par rapport à l'année précédente, où un certain optimisme prévalait pour l'avenir. 

Face à ces défis, Saadia Zahidi, directrice générale du Forum économique mondial, appelle les dirigeants mondiaux à s'unir pour faire face aux crises immédiates et jeter les bases d'un avenir plus résilient, durable et inclusif. Le Forum de Davos de cette année, qui se tiendra du 15 au 19 janvier, verra la participation de figures politiques majeures telles que le secrétaire d'État américain Antony Blinken et le président israélien Isaac Herzog, avec des discussions centrées sur des sujets critiques comme le conflit entre Israël et le Hamas.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "L’environnement est un sujet humanitaire quand on parle d’accès à l’eau" (2/2)

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence" (1/2)

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"













Rss
Twitter
Facebook