Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La dette de la France crève le plafond des 2 000 milliards d’euros





Le 30 Septembre 2014, par

Qui a dit que la situation était mauvaise ? L’Insee a révélé mardi 30 septembre que la dette française avait officiellement dépassé le seuil des 2 000 milliards d’euros. La France est officiellement endettée à 95,1 % de son PIB. Gare au défaut de paiement !


@Shutter
@Shutter

Rien ne va plus. Cela fait plusieurs années que le niveau de la dette française inquiète, mais beaucoup plus ces derniers temps. D’après l’Insee, la dette français a officiellement crevé le plafond des 2 000 milliards d’euros à la fin du second trimestre de cette année. Ce qui correspond à un endettement représentant 95,1 % du PIB de l’Hexagone. 

 

En se penchant sur les années précédentes, on se rend compte que le niveau de la dette française n’a fait qu’augmenter au fil du temps, et cela malgré les différentes promesses des gouvernements successifs, qui n’ont, force est de l’admettre aujourd’hui, pas réussi à inverser cette spirale infernale. Ainsi en 1974, le niveau de la dette française était de 12 % du PIB, de 20 % en 1981, de 50 % en 1994 et de 60 % en 2002. 

 

Et bien que l’on est encore très loin du niveau de la dette grecque par exemple, qui atteint aujourd’hui 172 % de la richesse produite dans le pays, le chiffre publié aujourd’hui par l’Insee risque bien d’être dans tous les esprits, à l’heure où le gouvernement, qui marche sur des oeufs à ce sujet, doit présenter mercredi le nouveau projet de loi de Finances pour 2015… 



Jean-Baptiste Le Roux
Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame, en charge du... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook