Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La dette française s’élève à 2322 milliards d'euros





Le 23 Décembre 2018, par Paul Malo

Vous avez dit redressement des finances publiques ? Au contraire, la France rejoindra en 2019 le club des pays dont la dette est supérieure à 100% de leur PIB…


Une dette française en plein dérapage

Mais où s’arrêtera l’endettement de la France ? Avant même que soient pris en compte les 10 milliards d’euros promis pour apaiser la colère des Gilets jaunes (mesures financées à 60 % par le déficit), la dette de la France en effet atteint 2 322,3 milliards d'euros au troisième trimestre 2018. Un montant qui représente 99,3 % du PIB, en hausse de 22,5 milliards (+ 0,3 point), selon les derniers chiffres de l'Insee.

Pourquoi une telle augmentation de la dette ? Avant tout du fait de la dérive constante des s comptes de l'État. Sa "contribution à la dette croît de 32,2 milliards d'euros, après plus 19,5 milliards d'euros au deuxième trimestre", détaille l'Insee. Désormais, le déficit à financer - selon les documents officiels de l'Agence France trésor (AFT) -  a encore augmenté de 9 milliards pour atteindre - du jamais-vu - les 108 milliards d'euros. Avec la hausse des taux d’intérêt et la baisse de la croissance, l'assainissement des comptes de la France n’est pas pour demain, pas même pour ce quinquennat. Encore une fois…

 




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Opinion



Les entretiens du JDE

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

L’avenir de l’Europe passe par la Culture

Frédéric Pierucci : « Il y a une opportunité stratégique de rachat à GE de la branche nucléaire d’Alstom »

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"










Rss
Twitter
Facebook