Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La fin des prospectus papier chez Cora et E. Leclerc





Le 12 Décembre 2022, par Olivier Sancerre

La fin d'une époque ? Les magasins Cora et E. Leclerc ont annoncé la fin de leurs prospectus en papier pour l'année prochaine. Une manière de réaliser des économies pour les enseignes.


Les prospectus papier ont vécu

À l'heure où le papier fait partie des matières premières qui ont vu leur prix augmenter en flèche, il n'est pas innocent de voir les enseignes de grande distribution accélérer leur réflexion concernant la fin des prospectus en papier. Les magasins Cora ont annoncé qu'à compter du 10 janvier prochain, ils ne glisseront plus leurs prospectus dans les boîtes aux lettres. Cela permettra à l'enseigne de réaliser l'économie de quelque 15.500 tonnes de papier chaque année, ce qui n'est pas négligeable.

Des économies sur le prix du papier… et aussi une manière de réduire l'empreinte carbone, ce sont les arguments avancés par Michel-Edouard Leclerc, qui a annoncé au Parisien qu'« à partir de septembre 2023, nous arrêterons totalement [la] distribution [de prospectus papier] dans toute la France et dans tous les magasins ». Ce qui représente 50.000 tonnes de papier par an. « Si on peut s'économiser ça, à la fois en termes financiers, mais aussi dans le bilan carbone de nos activités, je pense qu'on fait un gros progrès », ajoute-t-il au micro de France Info.

Le secteur de la distribution s'interroge sur l'efficacité de ces prospectus

Une des principales difficultés suite à l'arrêt de la distribution des prospectus papier, c'est qu'« il faut convaincre les clients qu'arrêter les catalogues ne signifie pas en finir avec les opérations commerciales ». C'est pourquoi E. Leclerc va multiplier la communication en ligne, sur les réseaux sociaux et dans son application mobile. Les newsletters numériques vont également être mises à contribution.

Outre Cora et E. Leclerc, la réflexion se poursuit chez Auchan et Super U, qui font actuellement des expériences ciblées de réduction des prospectus papier. Du côté de Carrefour, 80% des catalogues seront numériques d'ici 2024. Ce d'autant que l'efficacité des prospectus traditionnels est en question : « On s'interroge sur l'investissement que ça représente et l'efficacité retour qui est très faible », selon Michel-Edouard Leclerc.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook