Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La fin des tarifs réglementés du gaz, c’est pour 2023





Le 12 Mai 2019, par François Lapierre

La loi Pacte va mettre fin à une offre bien connue des Français : les tarifs réglementés du gaz. Ces derniers vont en effet disparaitre à l’horizon 2023.


En l’état, les tarifs réglementés du gaz sont amenés à disparaitre de l’offre commerciale d’Engie au 1er juillet 2023. C’est le 11 avril que la loi Pacte a été adoptée par le Parlement. Le texte contient une batterie de mesures visant à stimuler l’économie, on y trouve également les privatisations de la Française des Jeux et d’Aéroports de Paris. Parmi les nouveautés introduites par la loi Pacte, la fin des tarifs réglementés d’Engie va demander à des millions de Français de s’interroger sur leur consommation de gaz. Et pourquoi pas, choisir une offre concurrente, car dans les mois à venir, ils seront amenés à se prononcer sur leur futur fournisseur de gaz. Cela pourra être Engie ou une autre entreprise.

Néanmoins, pas de panique. L’échéance est encore éloignée, et Engie a obligation de prévenir ses abonnés aux tarifs réglementés du changement : le courrier leur parviendra trois mois après la promulgation de la loi Pacte, et les clients recevront régulièrement des lettres de relance avant le 1er juillet 2023. L’opération sera un véritable défi logistique et technique, étant donné que 4,3 millions de résidences sont abonnés aux tarifs réglementés : cela représente 40% de l’ensemble des ménages.

Ces millions de nouveaux clients sont une manne pour la concurrence à Engie, qui va devoir faire preuve de créativité pour proposer des offres équivalentes ou meilleur marché que celle du marché libre. Cela peut aussi être une opportunité pour les abonnés aux tarifs réglementés de s’interroger sur leur usage du gaz et de revoir, le cas échéant, s’il n’est pas plus avantageux pour eux de passer à une autre source d’énergie.



Tags : gaz

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook