Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La générosité de Carrefour envers son ancien PDG





Le 7 Juin 2018, par

Malgré un plan de restructuration qui va provoquer des milliers de suppressions d’emplois et la fermeture de 273 magasins, le groupe Carrefour va tout de même verser près de 900 000 euros à son ex-PDG, Georges Passat.


Celui qui a été le PDG du groupe de grande distribution de 2012 à 2017 va être récompensé pour « bons résultats ». Il recevra une part variable de 896 593 euros, qui s’ajouteront à une retraite annuelle de 517 000 euros. Selon le calcul de CheckNews de Libération, au total, Carrefour a versé 13,2 millions d’euros pour le départ de Georges Passat, remplacé en juillet 2017 par Alexandre Bompard. Les quelques 900 000 euros ont été décidés par le conseil d’administration du groupe, mais la somme doit encore être validée par les actionnaires le 15 juin.

 

Ces montants ont de quoi frapper l’imaginaire, alors que Carrefour est actuellement en pleine opération de restructuration. La nouvelle direction entend impulser un nouveau départ, en se concentrant sur le numérique. Cela implique la fermeture de 243 magasins ex-Dia, qui n’ont trouvé aucun repreneur sur les 273 que comptait le réseau. 2 000 postes seront supprimés à l’issue de l’opération. Le plan avait été mis en place par Georges Passat, avant de passer le relais à son successeur.

 

L’affaire est d’autant plus regrettable que la retraite annuelle à laquelle a droit l’ancien PDG était à l’origine moins élevée que celle finalement octroyée : 433 000 euros. Finalement, cette pension s’élève à 517 810 euros, suite aux performances du groupe jugées satisfaisantes. L’entreprise avait par ailleurs signé une clause de non-concurrence avec l’ex-PDG afin qu’il puisse toucher ce très confortable solde de tout compte.



Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : carrefour

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising









Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »









Rss
Twitter
Facebook