Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La guerre en Ukraine fait déjà baisser la croissance française





Le 13 Avril 2022, par Paolo Garoscio

Lancée par la Russie fin février 2022, la guerre en Ukraine a eu des conséquences néfastes sur les prix de l’énergie, notamment, et sur l’inflation. Cumulée à la pandémie de Covid-19 qui se poursuit dans le monde, elle commence à avoir des effets négatifs sur la croissance en France. C’est ce qui ressort du Point de Conjoncture publié par la Banque de France le 12 avril 2022.


Seulement 0,25% de croissance au premier trimestre en France

Pixabay/Jackmac34
Pixabay/Jackmac34
La baisse est notable, surtout comparée à la précédente estimation de croissance que la Banque de France avait établie pour le premier trimestre 2022. Selon le Point de Conjoncture du 12 avril 2022, la croissance du PIB de l’Hexagone n’aura été que de 0,25% sur les trois premiers mois de l’année.

La BdF s’attendait à une croissance de 0,5% sur la même période, soit deux fois plus. Mais l’augmentation des prix de l’énergie et les difficultés liées à la pandémie et la guerre en Ukraine, l’auront finalement amputée de moitié. Une mauvaise nouvelle, alors que le PIB français n’a pas effacé la récession de 2020 liée à la crise de la Covid-19.
 

De plus en plus d’entreprises ont des difficultés d’approvisionnement

Le conflit ukrainien crée divers problèmes, notamment au niveau de l’approvisionnement d’huile et tourteaux de tournesol, dont l’Ukraine est un des premiers producteurs mondiaux. 59% des entreprises auraient connu des difficultés d’approvisionnement en mars 2022 selon la BdF, contre 45% en février 2022. Et l’industrie n’est pas en reste.

L’augmentation du nombre de cas de Covid-19 en Asie a conduit la Chine, qui maintient sa stratégie « zéro covid », à décréter plusieurs confinements généralisés. De quoi mettre à l’arrêt les usines qui fabriquent les composants pour l’industrie européenne et mondiale. Renault a d’ailleurs annoncé, le 12 avril 2022, l’arrêt de l’usine de Douai à cause du manque de composants électroniques nécessaires pour la fabrication de la version électrique de son modèle Mégane.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook